Jérémy Provenzano | graphiste webdesigner freelance marseille

Pourquoi me choisir ?

Plus qu'un simple prestataire, je me considère avant tout comme un chef de projet et un conseiller qui accompagne et assiste au mieux sa clientèle dans sa communication. Expérimenté et créatif, je fais part de mes suggestions à mes clients, leur permettant ainsi d'effectuer les choix les plus stratégiques dans le but de développer leur communication, leur image, et par extension leur activité.

Aujourd'hui j'aborde un sujet centré sur un critère important lorsque l'on choisit un prestataire en informatique : son prix.
Comme il est assez difficile de répondre rapidement à cette question je vais d'abord vous expliquer comment les graphistes freelance calculent leur salaire.
Je vous présenterai ensuite quelques exemples concrets pour illustrer mes propos et vous aider à mieux estimer le budget à prévoir lorsque vous faîtes appel à un infographiste ou webdesigner freelance.

Les prix du marché pour les freelances de l'informatique

Un sondage a été réalisé afin de connaître le tarif journalier moyen des freelances en informatique.
Vous verrez que pour le cas d'un infographiste, d'un maquettiste PAO ou d'un webmaster les tarifs moyens se situent bien autour des 300€/jour.

Retrouvez ce sondage en suivant ce lien : http://tarifs.freelance-info.fr/

Bien évidemment les tarifs présentés ne sont que théoriques et peuvent varier selon la demande du marché, la durée des missions à réaliser, la plus-value du prestataire, sa localisation etc... mais cela permet déjà d’avoir une bonne idée du minimum qu'un freelance pourrait vous facturer.

Comment les freelances calculent-ils leurs tarifs ?

La fiscalité (française bien évidemment...) et les frais divers pour pouvoir exercer son activité représentent un budget non négligeable pour le professionnel qui exerce en freelance.
En effet, la moitié de ce que vous facture un freelance ne va pas dans sa poche.

Travailler en freelance engage plusieurs frais :

  • Trésor Public (impôts sur le revenu, CFE etc...) ,
  • cotisations sociales (RSI) ,
  • frais liés à l'activité (logiciels, matériels, formations, frais divers etc...) ,
  • congés (et oui, les freelances n'ont pas de congés payés...) .

Ensuite, il est important d'avoir en tête que dans un mois (30 jours) un infographiste / webdesigner freelance passe, en moyenne, seulement 10 jours sur des missions effectives.

Le reste du temps étant consacré à des aspects de son activité qu'il ne peut pas facturer :

  • prospection,
  • développement réseau,
  • tâches administratives,
  • rédactions de devis, etc...

=> Le graphiste freelance ne peut donc compter que sur 10 jours de missions effectives mensuelles pour gagner sa vie.


En prenant en compte tous ces éléments, un freelance va donc calculer son tarif journalier en se basant sur le salaire mensuel qu'il souhaiterait avoir.

Prenons le cas d'un freelance qui vise un salaire mensuel net de 1500€ :

  • Sachant que la moitié de son chiffre d'affaire sera dédiée aux frais liés à son activité, il doit facturer 3000€ HT/mois pour pouvoir se verser un salaire net de 1500€. (3000 / 2 = 1500)
  • Comme il sait qu'il ne facturera que 10 jours de missions dans le mois (en moyenne) , il estime son tarif journalier à 300€ HT . (3000 / 10 = 300)

Penchons-nous maintenant sur quelques exemples concrets.

Cas n°1 :
Dans le cadre de la création de votre logo vous faîtes appel à un infographiste freelance.
Vous voudriez que celui-ci vous propose au minimum 3 visuels différents + 1 tour de correction pour le logo retenu.
Il estime qu'il aura besoin d'un seul jour de travail pour réaliser cette mission, il vous facturera donc ses services 300€.

Cas n°2 :
Vous contactez un webdesigner freelance pour une refonte du design de votre site internet.
Après avoir pris connaissance de votre cahier des charges et pris l'ensemble des informations nécessaires, il estime qu'il a besoin de 5 jours de travail pour réaliser cette mission.
Il multipliera son tarif journalier par le nombre de jours, ce qui nous donnerait 1500€. (300 x 5 = 1500)

Je tiens à préciser que les tarifs présentés ne sont que des simulations et ont pour seul but d'illustrer mes propos.
J'ai volontairement choisi de ne pas parler des droits d'auteur, certains graphistes les facturent, d'autres non, et bien souvent chacun évalue son prix en fonction de la mission à réaliser.


Conclusion :
Plusieurs éléments sont pris en compte pour permettre aux freelances de fixer leurs tarifs.
Ce qu'il faut retenir c'est que plus il faudra consacrer de temps pour réaliser votre projet plus l'enveloppe à prévoir sera importante.
C'est pour cela qu'il est nécessaire d'être précis avec le prestataire en ce qui concerne vos exigences et vos attentes, car s'il estime mal le temps nécessaire à la réalisation de votre projet vous pourriez payer un tarif qui ne correspond pas au service attendu.

Si vous avez des questions ou souhaitez un devis n'hésitez pas à me contacter, je me ferai un plaisir d'échanger avec vous.

Mail : [email protected]
Téléphone : 06.59.54.66.11

Maquette de couverture de catalogue type illustration flat design pour E.Leclerc

Pour beaucoup, le travail d'un graphiste (ou d'un webdesigner, un webmaster...) est assez flou.

Certains ont parfois tendance à penser que pour nous tout est facile, que les idées fusent, qu'un épisode de Stranger Things tourne en fond pendant que l'ordinateur fait tout à notre place etc...

Je vais malheureusement briser vos doux rêves mais ça ne se passe pas exactement de cette manière (sauf pour Stranger Things bien évidemment) .

Créer des supports de communication nécessite la mise en place d'une méthodologie très stricte et doit respecter certaines règles qui impliquent autant le graphiste que vous (le client) .

Je vais donc vous présenter les 3 règles d'or pour bien collaborer avec un graphiste.

Prendre le temps d'échanger : l'étape obligatoire !

Comme dans toute collaboration efficace, votre implication sera un aspect fondamental.

Pour qu'un graphiste freelance puisse produire des supports qui répondront à vos attentes il faut mettre en place une relation de confiance, d'écoute et d'échanges constructifs.
Cela lui permettra de comprendre ce que vous voulez mais aussi de mieux cerner la philosophie de votre entreprise.

Je vous déconseille donc les briefs courts et minimalistes du genre :
« Bonjour Jérémy, il nous faudrait une affiche pour annoncer un nouveau produit.
Nous voulons quelque chose de moderne et design. »

Le problème c'est que « moderne et design » veut tout et rien dire à la fois.

Demandez donc à un menuisier de vous faire « une table en bois, moderne, avec des tiroirs » , pas sûr que ça l'aidera beaucoup si vous détaillez pas davantage...

Dans tous les cas, si vous avez en face de vous un prestataire sérieux et organisé, il vous relancera pour obtenir toutes les informations dont il a besoin.

- Illustration ou photomontage ?
- Dans quel style ? Donnez des exemples de ce que vous attendez (liens, captures d'écrans, photos)
- Quelle(s) cible(s) vise-t-on ?
- L'accent doit être mis davantage sur le texte ou sur les images ?
- Quelle émotion le visuel doit-il provoquer ? Quelle ambiance doit-il dégager ?

Voici donc un exemple des questions que peut vous poser un graphiste (je suis sympa, je vous épargne les questions sur la typographie ou les tons à utiliser dans le cas où vous n'auriez pas de charte graphique) .

collaborer avec un graphiste

Autre élément que les clients ont tendance à sous-estimer : leur personnalité.
En effet, la façon de s'exprimer d'une personne, son tempérament, sa manière d'être etc... sont autant d'éléments qui peuvent aider un graphiste à cerner ce qui pourrait vous plaire.

Comme nous, graphistes, ne disposons pas de pouvoirs magiques permettant de lire dans vos pensées, il va donc falloir que nous collaborions.

C'est d'ailleurs grâce à ce rapport « humain » que les partenariats durent dans le temps et rendent le travail plus efficace.
En effet, quand une entreprise fait régulièrement appel au même graphiste, les briefs sont plus légers car le professionnel du design connaît sur le bout des doigts la charte graphique de l'entreprise, ses attentes, sa philosophie etc...

Voilà pourquoi une bonne communication facilitera le travail du graphiste et favorisera les chances d'obtenir des supports adaptés à votre activité et qui répondront à vos attentes.

Laisser le graphiste s'exprimer, c'est bien.

Vous avez forcément votre propre vision de ce à quoi doivent ressembler vos supports de communication, mais c'est aussi le cas du graphiste.

Gardez l'esprit ouvert, soyez réceptifs à ses suggestions, elles seront très probablement pertinentes.
Votre projet n'est pas le 1er sur lequel il travaille, on peut donc penser naturellement qu'il sait ce qu'il fait et que son regard de professionnel est le bon.

Il est important de laisser une place à sa créativité, non seulement car c'est l'essence même de son métier, mais aussi car un graphiste qui sent une certaine liberté et une vraie confiance de votre part sera dans de meilleures dispositions pour vous proposer quelque chose d'abouti.

travailler avec un graphiste

Faire des réflexions ou apporter une réflexion ?

Si jamais ce que le graphiste a produit ne vous convient pas, ne paniquez pas.
Restez courtois et donnez-lui des arguments constructifs, cela lui permettra alors de cibler ce que vous voulez.

Ne soyez pas gênés de dire que le visuel proposé ne correspond pas au résultat attendu.
Le graphiste est conscient que les premiers jets pourraient ne pas vous plaire, le tout est de savoir pourquoi.

On évitera donc de dire « Cette couleur est vraiment moche ! » ou « Mon neveu de 6 ans peut mieux faire » , mais plutôt « je voyais quelque chose de plus chaud, peut-être remplacer le bleu par du jaune, qu'en pensez-vous ? » .

Cela peut paraître évident pour la plupart des gens, mais pour certains c'est loin d'être le cas...

De plus, une rumeur dit que les graphistes sont susceptibles (bon ok, ce n'est pas qu'une rumeur...) .

collaborer avec un graphiste

Vous avez bien lu, j'ai utilisé le terme « partenaire » et non « sous-traitant » ou « graphiste freelance » .

En effet, la première chose à faire quand on veut trouver un bon graphiste freelance est de le considérer avant tout comme un acteur qui va vous apporter bien plus qu'une simple prestation de service.

Il faut partir dans l'optique que ce professionnel va vous accompagner, vous conseiller et apporter un regard neutre et objectif sur votre activité, tout en vous soumettant des idées que vous n'auriez pas eu.

Il est important qu'une relation de confiance s'installe, après tout vos intérêts sont aussi les siens.
Le professionnel du design sait pertinemment que si la collaboration se passe bien et que votre activité prospère vous reviendrez forcément vers lui.

Problème : vous avez fait faire quelques devis et vous ne comprenez pas pourquoi il y autant de différences de prix d'un prestataire à un autre ?
« Ils ont portant l'air de proposer la même chose » vous dîtes-vous intérieurement... mais vous avez tout faux.
Chacun vous proposera un service différent et il peut être compliqué de faire le tri.

« Comment savoir si un infographiste freelance est sérieux ? Est-ce que son travail me conviendra ? Je veux être sûr(e) d'en avoir pour mon argent ! »
Ne vous inquiétez pas, on va y venir, il suffit de lire la suite.


Il vous faut un graphiste / webdesigner qualifié ou diplômé !

Cela peut sembler évident mais vous avez quand même plus de chances d'avoir un service de qualité avec un professionnel qui a suivi une formation qualifiante ou diplômante.

J'en entends déjà certains crier au scandale et dire « un diplôme ça ne fait pas tout ! » ou encore « on peut trouver de très bons graphistes / webdesigner autodidactes. » et dans l'absolu je suis d'accord avec ça.

Mais soyons clairs, vous aurez plus de chances de trouver un billet de 500 euros dans la poche de votre pantalon un lendemain de soirée bien arrosée que de trouver un graphiste freelance compétent qui n'a pas suivi de formation...

diplôme infographiste marseille

Les références, les références , les références !

Et oui, un graphiste freelance qui n'a pas de références à vous présenter c'est suspect... cela trahira  très certainement un manque d'expérience, voire de compétences...

Le cordonnier est le plus mal chaussé paraît-il... mais c'est une erreur impardonnable pour un professionnel de la communication ou du marketing.

Un bon graphiste ou un bon webdesigner se doit d'être avant tout un bon communicant.

Vous comptez sérieusement remettre la communication de votre entreprise entre les mains d'un professionnel qui n'est même pas capable d'assurer la sienne ?
Ouf ! Vous m'avez fait peur !

Il est donc important que vous puissiez trouver le site internet, la page facebook, le book en ligne etc... d'un graphiste ou d'un webdesigner freelance.

En vous basant sur les projets qu'il a réalisés et sur les entreprises qui ont fait appel à lui, vous pourrez non seulement savoir si ce professionnel est sérieux, mais vous pourrez aussi juger sa capacité à répondre ou non à vos attentes.

De plus, un graphiste avec de l'expérience saura vous faire des propositions plus justes et se servir de situations similaires qu'il a déjà vécu pour vous apporter un regard neuf.
Il faut savoir que la culture graphique et l’œil d’un graphiste s’améliorent avec le temps.

Un débutant n’aura pas encore cet œil et pourra se tromper sur votre demande.
Quel est l'intérêt de faire appel à un débutant, ou pire, un amateur, si c'est pour tout refaire un an ou 2 ans après ?
Parce qu'il est moins cher ?! Mauvaise réponse ! Mais ça tombe bien, le prix, on y vient.

comment trouver un bon graphiste

L'erreur à ne pas faire : se focaliser sur le prix.

Même si le prix est un élément important ce n'est pas ça qui doit conditionner votre choix car vous pourriez le regretter fortement.

Et si je vous disais que le prix d'un graphiste en dit long sur lui, vous me croiriez ?

Bien évidemment je ne vais pas vous lancer « plus un graphiste est cher, plus il est bon » ou la formule inverse. Même s'il y a du vrai, il ne faut pas prendre cela pour argent comptant.

Un tarif trop bas ou trop haut doit vous alerter car il peut trahir plusieurs choses :

  • un graphiste qui ne connaît pas les prix du marché (quand on a des lacunes sur le tarif, qui est la base de toute activité professionnelle, on en a très probablement d'autres...)
  • un prestataire qui n'a pas compris ce que vous vouliez,
  • un professionnel trop gourmand (si son prix est exorbitant) ,
  • un graphiste incompétent (si le prix est vraiment bas) .

Je vous conseille de donner votre préférence aux graphistes dont les tarifs tournent autour de la moyenne du marché.
C'est dans cette tranche que les chances d'obtenir une prestation digne de ce nom avec un très bon rapport qualité / prix sont les plus fortes.

Si vous ne connaissez pas les prix moyens pratiqués par les graphistes ou les webdesigners je vous invite à lire cet article que j'ai rédigé et qui répondra à vos interrogations.

Petite parenthèse pour les budgets plus modestes :
Les différents devis que vous avez reçus dépassent votre budget ? Attendez avant de vous rabattre sur un amateur ou sur du low-cost.
Essayez de voir avec les graphistes contactés ce qu'il est possible de faire dans votre budget.
Évidemment il faudra faire quelques concessions mais il vaut mieux avoir peu et bien fait que beaucoup et mal fait, surtout en communication et en marketing.

prix graphiste pas cher

Un discours trop beau cache généralement quelque chose...

« Je vous garantis une position en 1ère page de Google. »
Faux. Ou presque.
A moins que les conditions ne soient ultra favorables pour vous, personne ne peut vraiment vous garantir des résultats en référencement web sauf Google (en payant des campagne Adwords) .

« Grâce à la refonte du design de votre site web vous êtes assuré de multiplier votre chiffre d'affaire par 5. Mes clients peuvent en témoigner ! »
Prenez-le aux mots et demandez à contacter ses fameux clients...
Plus sérieusement, s'il suffisait d'avoir un beau site pour vendre beaucoup ça se saurait.
Un site beau et moderne peut effectivement booster une activité bien pensée, mais si votre business est à la base défaillant (prix, qualité, réputation, organisation etc...) une simple refonte ne sauvera pas les meubles.

« Normalement ça coûte 1300€ mais pour vous je vais le faire à 650€. »
Euh... si ça vaut 1300€ pourquoi vous le vend-il moitié prix alors ?
Ne soyez pas naïfs, ce " geste commercial " n'en est pas un...
Seul conseil : fuyez !

Je pourrais vous citer des dizaines d'exemples mais je pense que vous avez compris l'idée.
Lors de votre recherche, vous trouverez sur votre route des prestataires qui vous promettront la lune (et je peux vous garantir que vous ne l'atteindrez pas avec eux) .

Malheureusement il n'est pas rare de tomber sur des professionnels de la communication (graphistes ou agences) malhonnêtes plus préoccupés à l'idée de vous vendre un service, que de vous vendre LE service dont vous avez besoin.

Heureusement il existe quelques astuces pour repérer les graphistes sérieux.
Un prestataire au discours mesuré, qui prend le temps d'analyser votre projet, de vous questionner sur votre activité etc... sera très certainement quelqu'un qui voudra s'investir dans votre projet.

S'il vous questionne c'est justement pour cibler ce dont vous avez besoin et mieux vous conseiller.
Si vous avez en face de vous un interlocuteur curieux, qui fait des remarques pertinentes et qui vous paraît honnête, c'est en général très bon signe.

Au contraire, si vous avez face à vous quelqu'un qui use de formules ronflantes en tout genre, vous inonde de termes savants sans jamais vous les expliquer et insiste lourdement pour vous vendre à tout prix sa solution « unique » , vous savez ce qu'il vous reste à faire...

comment trouver un bon graphiste

En résumé je fais comment pour choisir un bon graphiste ?

Pour synthétiser, vous aurez de très grande chances de tomber sur un partenaire sérieux si c'est un professionnel :

  • certifié ou diplômé ,
  • qui a des références à vous présenter ,
  • qui connaît les prix du marché et se base sur ça pour facturer,
  • qui vous interroge longuement pour comprendre votre business,
  • qui vous explique de manière claire la solution qu'il souhaite vous apporter.

J'ai essayé de répondre de la manière la plus claire possible aux questions que l'on peut se poser lorsque l'on cherche un graphiste ou un webdesigner pour développer son activité et sa communication.

Si jamais il y a des questions auxquelles je n'ai pas répondu dans cet article n'hésitez pas à me contacter, je reste disponible pour y répondre.

Mail : [email protected]
Téléphone : 06.59.54.66.11

CIB a fait appel à mes services pour la conception de leur logo et la création d'une pochette A4.

Extérieur de la pochette A4

Intérieur de la pochette A4

J'ai créé ce flyer avec illustration en flat design dans un style rétro vintage pour un des magasins franchisés de Cig Concept.

Création d'un dépliant 3 volets recto/verso pour le site internet www.trouver-un-pro.fr lors de leur campagne de communication annonçant le lancement de leur site auprès des professionnels.

L'agence de communication Image 3000 a fait appel à mes services pour la création de son logo.

Packaging des flacons Liquid'Arom

Liquid'Arom m'a approché l'an dernier afin de réaliser le nouveau packaging des flacons d'e-liquides que cette entreprise commercialisait en France.
Le but de cette démarche était de donner un nouveau souffle à leur gamme et de mieux se démarquer face à la forte concurrence sur ce marché.

Afin de rafraîchir l'image de la marque, j'ai élaboré un design à la fois élégant et moderne.
Au final, la refonte du packaging de leur gamme a concerné une cinquantaine de produits, ce qui représente plus de 200 étiquettes différentes.


Samurai Design est un collectif de créatifs et de développeurs que j'ai rassemblés il y a un peu plus d'un an.
L'idée derrière cette action est de pouvoir proposer à nos clients un large choix de prestations telles que peuvent en proposer les agences de communication tout en étant à des tarifs de freelances, donc moins chers.

Afin que les gens puissent nous identifier facilement j'ai créé le logo, en partenariat avec un autre infographiste du collectif, Cédric Stempin (qui a aussi participé à la conception du flyer) .
Dans la foulée j'ai réalisé le site internet ainsi que son identité visuelle / webdesign.

Ils m'ont fait confiance, pourquoi pas vous ?

  • Le Carré Fitness
  • http://jpro-design.fr/ghl-group/
  • http://jpro-design.fr/couverture-catalogue-leclerc/
  • Cig Concept
  • Liquid Arom